Profil socioéconomique

Description du milieu

Localisée dans la partie nord-ouest de la MRC Rimouski-Neigette, la municipalité de Saint-Eugène -de -Ladrière occupe une superficie de 335.56 km2. Les territoires limitrophes sont la municipalité de Saint-Fabien au nord, celle de Saint-Valérien au nord-est et la MRC des Basques (municipalité de Saint-Mathieu) à l’ouest.

La municipalité de Saint-Eugène compte environ 405 habitants, dont 85 font partie du groupe d’âge 0 à 17 ans et 320 du groupe d’âge 18 ans et plus. À Saint-Eugène, on retrouve approximativement 178 maisons réparties dans les rangs et le village. La population de Saint-Eugène de Ladrière a , depuis les 40 dernières années, chutée de 25.8%. Cette importante diminution de la population est une des résultantes de l’économie locale axée principalement sur les ressources forestières. Ce phénomène étant surtout dû à la conjoncture économique qui a frappé de plein fouet ce secteur essentiel de l’économie de la région, forçant ainsi les familles à déménager.

Saint-Eugène-de-Ladrière se situe à 9 km au sud de Saint-Fabien et se caractérise avant tout comme une municipalité agro-forestière, la seconde en importance sur le territoire de la MRC.

Emplois

Les principales sources d’emploi sont l’agriculture et l’exploitation forestière. D’autres emplois proviennent des services et institutions localisés au village, de quelques commerces et entreprises.

L’agriculture crée près d’une vingtaine d’emplois avec 5 fermes en opération et 2 bergeries et une porcherie dont l’activité tient lieu en une maternité de 30000 porcelets et lorsque ceux-ci atteignent un volume déterminé, ils sont dirigés vers un parc d’engraissement.

La forêt

La forêt recouvre presque la totalité de la municipalité avec plus de 90% du territoire. Près des ¾ de cette forêt appartiennent cependant à la Seigneurie Nicolas Rioux. D’importants chantiers de coupe commerciale sont actuellement exploités par une compagnie de gestion forestière. Ce territoire possède un potentiel faunique et récréatif important ,de nombreux lacs favorisent la venue de visiteurs pour la pêche et des forfaits de chasse sont offerts par les gestionnaires de la Pourvoirie Nicolas Rioux.

Sur le territoire, se retrouve un bon volume d’érablières familiales et quelques producteurs acéricoles développent un marché pour faire connaître leurs produits et offrent un service de restauration dans leur cabane à sucre.

Activités

Un réseau provincial de sentiers de motoneiges traverse le territoire de Saint-Eugène-de-Ladrière , nombreux sont les adeptes de ce sport motorisé qui fréquentent nos sentiers et ceux-ci viennent de partout, même de l’extérieur du Québec, notamment chaque année, les Américains et les Européens, nous visitent et sont accueillis au relais pour se restaurer. Il existe également un sentier pour les amateurs de véhicules tout terrain en collaboration avec le Club Quad Pic Champlain de Saint-Fabien/ Bic.

L’autodrome Bas Saint-Laurent offre un programme diversifié de course d’autos et motos pour les mordus de sensation forte. Une variété de loisirs est accessible à tous : patinoire extérieure, structure de glissade de neige, bibliothèque municipale.

Beaucoup d’événement sont chapeautés par des organismes du milieu, tels que la Fête de la Forêt, Québec top 4X4, Super Accélération de motoneiges. Ces activités ont un rayonnement provincial et représentent un impact pour le développement économique local.

Incitatifs

De plus, les taxes sont très peu élevées! Beaucoup de terrains sont disponibles dans le périmètre d’urbanisme qui se vendent 0.10 cents du pied carré soit 1.09$ du mètre carré. Les terrains sont munis d’un service d’assainissement des eaux construit en 1997.

La municipalité a également acquis 7 terrains sur la rue Nicolas-Riou de 100 pieds de largeur par 200 pieds de profondeur. Les acheteurs potentiels de ces terrains bénéficieront d’une subvention équivalente au coût d’achat du terrain versée par la Corporation de développement dans le cadre du programme incitatif à l’établissement de nouveaux résidents. Par contre, pour se prévaloir de cette subvention, les acheteurs devront construire une résidence sur le terrain dans un délai de 2 ans à partir de la date d’acquisition de celui-ci.

Fichier attachéTaille
PROGRAMME. incitatif établissement juin 2011.doc25.5 Ko